23 mars 2008

THE MIST de Frank DARABONT - 2007 - Etats-Unis

    Ça y est, je reviens du magasin où je viens d'acheter mon Avudenez-o-mètre© à approximation compensée, et après un premier essai d'une fulgurance qui ne va pas sans m'émouvoir profondément car c'est beau la technologie, je peux vous dire, comme ça, sans y accorder un crédit démesuré étant donnée l'incertitude fondamentale à laquelle l'être humain est confronté depuis qu'il arpente, comme frappé de cécité, les serpentins et sinueux sentiers de sa destinée sur Terre, je peux dire, disais-je avant de... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2008

LA NUIT NOUS APPARTIENT de James GRAY - 2007 - Etats-Unis

Depuis le début de sa carrière dans le long métrage avec Little Odessa en 1994, James Gray ne cesse de creuser opiniâtrement le sillon du polar noir où les éruptions de violence physique, sèche, âpre et brutale, viennent suturer les scènes d'affrontements psychologiques, comme la ponctuation rare mais solennelle d'une élégie. Des films définitivement sombres et graves, lyriques sans pathétisme outrancier et artificiellement larmoyant, de véritables tragédies cinématographiques qui envisagent les dysfonctionnements de la ... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2008

MINUIT DANS LE JARDIN DU BIEN ET DU MAL de Clint EASTWOOD – 1998 – Etats-Unis

EPISODE II: « Go ahead scumbag, make my day. »   On dirait le sud...     L'immense (et pas que par la taille...) Clint Eastwood fait partie, avec John Carpenter et quelques rares mavericks survivants, d'une race en voie d'extinction à Hollywood : celle des grands réalisateurs classiques, c'est-à-dire (pour faire vite et ne pas rentrer dans des détails que nous envisagerons dans un autre article) des cinéastes qui doivent plus à Howard Hawks qu'à Orson Welles (sans bien évidemment remettre en cause le... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 17:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 mars 2008

ARSENIC ET VIEILLES DENTELLES de Franck CAPRA - 1944 - Etats-Unis

La critique a toujours été injuste envers Franck Capra, faisant de lui au mieux un naïf béat chantant les bienfaits de l'American Way Of Life, au pire un propagandiste sans finesse du capitalisme libéral et de son cortège d'illusions. Mais qu'il aie foi en l'espoir de la réussite sociale de chacun, y compris et surtout les plus « faibles », qu'il se fasse parfois le défenseur d'un optimisme que le réel se fait fort de rendre aveugle, ne l'empêche pas d'être lucide et de mettre discrètement en évidence l'envers ... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 14:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]