10 avril 2008

BLADE RUNNER de Ridley SCOTT - 1982 - Etats-Unis

Episode III : "I want more life, fucker!" That's what it is to be a human being? En 1992, j'ai quatorze ans, je connais Blade Runner par coeur et pourtant, je ne l'ai jamais vu... Mais c'est un film-culte, un vrai, et un film-référence, un maître-étalon que les critiques et théoriciens que je dévore citent allègrement. Rongeant mon frein dans l'attente d'une hypothétique diffusion télé, je lis la nouvelle Les Androïdes Rêvent-ils de Moutons Electriques de... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 17:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

10 mars 2008

MINUIT DANS LE JARDIN DU BIEN ET DU MAL de Clint EASTWOOD – 1998 – Etats-Unis

EPISODE II: « Go ahead scumbag, make my day. »   On dirait le sud...     L'immense (et pas que par la taille...) Clint Eastwood fait partie, avec John Carpenter et quelques rares mavericks survivants, d'une race en voie d'extinction à Hollywood : celle des grands réalisateurs classiques, c'est-à-dire (pour faire vite et ne pas rentrer dans des détails que nous envisagerons dans un autre article) des cinéastes qui doivent plus à Howard Hawks qu'à Orson Welles (sans bien évidemment remettre en cause le... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 17:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 février 2008

BLACK SHEEP de Jonathan KING - 2006 - Nouvelle-Zélande

EPISODE I : « Ça a débuté comme ça. »   MOUTONI ARRABBIATI(¹)   Un commencement est une chose d'une infinie fragilité parce que d'une profonde délicatesse, d'une insondable subtilité. C'est un moment que l'on prépare et que l'on chérit par dessus tout : sa valeur programmatique en fait une carte de visite dont l'efficacité – potentiellement envahissante – n'est contrebalancée que par son caractère paradoxalement éphémère.   Pour nos débuts, il était donc évidemment... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 18:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 février 2008

LETTRE OUVERTE

A TOI Mademoiselle la brise-gonade (oui, j'aime ces translations qui nous éloignent heureusement de la vulgate populacière...) chichiteuse tapie aux confins du web,   A TOI Monsieur le ronchon pinailleur hantant suspicieusement blogs et forums d'un clavier chafouin et venimeux, ce blog n'est pas pour TOI.   On te connaît. TU as des aïeuls qui remontent jusqu'à la nuit des temps mais c'est avec l'émergence d'Internet et sa rencontre avec la sphère de l'art, et singulièrement le CINEMA, que TU as... [Lire la suite]
Posté par bonnie_and_clyde à 20:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]